flow

 

Ce n’est pas tous les jours que les linéaires des kiosques peuvent s’enorgueillir d’afficher d’aussi brillantes nouveautés que Flow, adaptation du magazine éponyme néerlandais. Créatif, frais, optimiste (et plus si affinités), le titre édité par Prisma annonce fièrement, dix-huit mois seulement après son lancement, une diffusion France payée d’environ 80 000 exemplaires.

Totalement en accord avec l’ère de la mindfullness, de l’épanouissement personnel et du retour aux sources du bien-être, dédié à un public féminin et jeune (20 à 30 ans), Flow démontre plus que jamais que le papier fait sens, que le print s’impose lorsque le contenu se veut à la fois noble, élégant, pérenne et valorisant pour le lecteur.

Comme pour mieux le prouver, l’éditeur du titre annonce un projet à forte valeur ajoutée : une version livre qui paraîtra le 19 novembre prochain. Le Book for paper lovers arbore fièrement les avantages d’une matérialisation immodérée : 300 pages, près d’un kilo deux de papier, cet ouvrage presqu’entièrement dénué de texte “rendra hommage au papier sous toutes ses formes avec 1001 petits cadeaux à détacher : confettis, rubans, étiquettes, cartes postales, guirlandes, stickers, pop-ups…”*.

 Qui a dit que le look vintage avait son avenir derrière lui ? Les mêmes que ceux qui ont dit que la presse avait ses beaux jours derrière elle, sans doute…

** CP Prisma ; prix de vente : 29,95€

 

Lire aussi Snapchat, lisez jeunesse !

Laisser un commentaire